La passion de Lucien Lessard

13 Avr, 2017

La passion de mon père Lucien Lessard a débuté avec les tires de poneys. Il se rendait dans les festivals et voyait les compétitions de chevaux. Il regardait les gens près de leur “trailer” avec leur famille et il se disait qu’un jour il aimerait faire ça. C’est l’un des fondateurs des Festivités Western de Saint-Victor ce qui l’a apporté à aimer encore plus les chevaux. Il a choisi des chevaux belges car il trouve que c’est une belle ligné de chevaux et ils sont reconnus pour être forts.

Depuis 25 ans, mon père a commencé à faire des compétions. Sa première paire de chevaux, ils les avaient achetés au U.S. A. En 1994, ils ont commencé à Skowhegan dans le Maine et depuis ce temps sa route s’est allongé au Massachusetts, Vermont et New-Hampshire. Sans l’aide de ses teneurs de battues qui sont son gendre Daniel et son petit-fils Keven, il ne pourrait suivre à tous les fins de semaines car ça prend une bonne équipe pour réussir. Ils partent 20 jours en famille à tous les ans. Ils se font un plaisir fou à faire ce voyage ensemble. Son épouse Claudette, sa fille Brigitte son mari Daniel, son petit-fils Keven, son épouse et ses petites-filles le suivent également. Parfois même, ils s’y ajoutent d’autres de ses petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Les chevaux mesurent 19 mains (4pc) et pèsent 2600lbs. ainsi que 2500lbs. Il a remporté quelques titres avec de forts compétiteurs. Les compétitions commencent en juin et se termine en Octobre aux États-Unis. Ils adorent ce sport et à chaque fin de semaine il est fier de pouvoir réalisé son rêve, on peut dire que c’est à son tour de relaxer à côté de son “trailer”.

Nancy Lessard